Agatha Raisin, la Miss Marple moderne de M.C. Beaton

img_5710

Agatha Raisin enquête : La quiche fatale… C’est d’abord la couverture du roman qui m’a intriguée : au milieu des thrillers et polars de ma librairie, elle se remarquait forcément au premier coup d’œil ! Illustrée et colorée dans des tons assez doux, j’ai trouvé qu’elle ressemblait davantage à une couverture de chick-lit ! Mais du coup, le pari de l’éditeur était réussi : j’ai tout de suite voulu savoir de quoi il s’agissait ! D’autant que ce patronyme, Agatha Raisin, n’était pas sans rappeler une certaine… Agatha Christie ! La lecture de la 4e de couverture a achevé de me convaincre : Agatha Raisin et moi étions faites pour nous rencontrer ! Lire la suite

Publicités

Ces petites choses qui me rendent heureuse…

bonheurs

Pendant de nombreuses années (quasiment toute ma vingtaine en fait…), je me suis demandée ce qu’était le bonheur. Je l’ai cherché partout, en pensant que ça passait forcément par une vie palpitante, des voyages partout et tout le temps, une relation de couple idéale, une famille idéale, de la reconnaissance, etc… Tout sauf la routine en tout cas ! J’étais incapable de profiter du moment présent, et je passais mon temps à ressasser le passé, à fantasmer l’avenir, et à me dire que ma vie serait quand-même vachement mieux comme ci ou comme ça. Incapable également de me rendre compte de tous les petits bonheurs qui jalonnent le quotidien, et de les apprécier à leur juste valeur… Lire la suite

Les brumes de Riverton – Kate Morton

img_5708

Ma cadence de lecture laisse un peu à désirer en ce moment, et c’est malheureusement un chouette bouquin qui en a fait les frais ! J’ai en effet mis 1 mois 1/2 à lire Les brumes de Riverton, qui doit faire 450 pages tout mouillé ! En tout cas, si vous aimez les auteurs anglo-saxons (Kate Morton est australienne) et les ambiances à la Jane Austen/Downton Abbey, ce livre est incontestablement fait pour vous ! Lire la suite

Ces produits/objets/rituels qui m’accompagnent pendant ma grossesse

79c9a0b90887d11ea8ddbabe093f4638

Il y a beaucoup de femmes qui, avant d’être enceinte pour la première fois, en connaissent déjà un rayon sur la grossesse. J’ai des copines qui étaient déjà passionnées par la grossesse et les bébés à 18 ans… Autant vous dire que ce n’était pas mon cas ! Chez moi, le déclic « bébé » est apparu relativement tardivement, vers mes 28 ans. Avant cela, je n’arrivais pas à savoir si j’avais envie d’être maman ; j’étais incapable de me projeter et même si j’étais déjà depuis quelques années avec mon (formidable) chéri, le bébé avait du mal à faire partie de l’équation. Lire la suite