« Rectify » et « Ripper street » : Mes séries du moment

ripper-street

En matière de séries, je crois que je ne fais vraiment pas comme tout le monde. Je n’ai vu ni « Prison break », ni « Dexter », ni « Downton Abbey », ni « Orange is the new black ». J’ai vu deux épisodes de « Breaking bad », trois de « Game of throne », et trois de « American horror story » (je me garde celle-ci sous le coude cela dit !). Ma série préférée du monde entier est « Une nounou d’enfer » avec Fran Drescher, et non je ne me suis toujours pas lassée après avoir vu l’intégrale au moins cinq fois, et non je n’ai pas honte de le clamer haut et fort. 

the-nanny-53a2f31dba8f2

Je suis comme ça, j’ai du mal à me laisser embarquer par toutes les nouvelles séries à la mode, à trouver de l’intérêt aux scénarios, si inventifs soient-ils, et à m’attacher aux personnages. Je finis souvent par lâcher au bout de seulement quelques épisodes. Je suis restée coincée au début des années 2000, voire dans les années 90, quand je me plaisais à regarder cinq épisodes d’affilée du « Prince de Bel Air », « Urgences », « Ally Mc Beal » ou encore « New-York 911 ».

Pourtant, il existe quelques séries récentes que j’apprécie vraiment de suivre. L’une de mes dernières claques a par exemple été la série anglaise « Broadchurch », magistrale, en particulier la première saison.

Et en ce moment, je regarde deux séries que je trouve vraiment excellentes et dont j’avais envie de vous parler plus en détails : il s’agit de « Rectify » et « Ripper street ».

 

« Rectify » : série dramatique américaine créée en 2013 par Ray McKinnon

rectify

Ami de la série glauque, je te salue ! À 18 ans, Daniel Holden est emprisonné et condamné à mort pour le viol et le meurtre de sa petite amie Hanna. Dix-neuf ans plus tard, il est finalement libéré grâce à de nouvelles preuves ADN. Après des années de prison où il a vécu pire que l’enfer, il tente de se reconstruire une nouvelle vie dans sa ville natale où presque tout le monde le croit coupable, dans l’attente de son nouveau procès.

Dès le premier épisode j’étais en larmes. Cette série est d’une intensité incroyable, et le jeu des acteurs est vraiment remarquable. La palme revenant évidemment à l’acteur qui joue Daniel Holden, alias Aden Young, un acteur australien méconnu. Complètement brisé par le calvaire qu’il a vécu en prison et persuadé qu’il allait être exécuté, Daniel doit s’habituer à sa liberté retrouvée, tenter d’assimiler vingt ans d’évolutions sociales, techniques et technologiques, et retrouver sa place au sein d’une famille déjà bancale. Tout cela sous les regards désapprobateurs et malveillants de personnes proches et moins proches.

Aden Young est d’une justesse incroyable, interprétant un homme tantôt candide et complètement perdu, tantôt troublant, avec un regard exprimant une rage débordante. On ne sait jamais trop comment le personnage de Daniel va réagir face à telle ou telle situation, ce qui donne à la série un climat de tension permanent. Parce qu’évidemment, plusieurs personnes vont lui chercher des poux, estimant qu’un dangereux assassin n’aurait pas dû échapper au couloir de la mort, et comme la justice ne fait pas son travail, il faut bien que quelqu’un s’en charge… Certaines scènes sont assez violentes, sans parler des flashbacks de son séjour en prison, dont certains sont vraiment atroces !

Pourtant, à certains moments, l’histoire se révèle extrêmement lumineuse, parce qu’on a assiste à la renaissance d’un homme. Des plans filmés dans la nature, dans la première saison notamment, sont sublimes. Certains flashbacks de son séjour en prison sont également très touchants : on va y découvrir l’amitié qu’il a entretenue avec l’un de ses voisins de cellule.

Deux autres personnages me touchent beaucoup : Amantha (interprétée par Abigail Spencer), la sœur de Daniel à la personnalité explosive, qui défend son frère bec et ongles, quitte à s’en rendre malade et à se mettre tout le monde à dos ; et Tawney (interprétée par Adelaide Clemens), la femme du demi-frère de Daniel, Ted, qui fait son possible pour venir en aide à Daniel (ce que Ted n’apprécie évidemment PAS DU TOUT… Il est même très hostile vis-à-vis de Daniel).

J’en suis à la moitié de la saison 2, et les personnages ont l’air de s’enfoncer toujours un peu plus dans le chaos que cette situation leur impose, faisant voler en éclats les schémas de vie qu’ils suivaient jusque là. Surtout, on ne sait toujours pas ce qui est réellement arrivé, le soir où Hanna a été tuée, dix-neuf ans plus tôt…

Alors je vous l’accorde, c’est pas la série qui fout la frite, mais Mon Dieu que c’est bien fait ! Rien que le générique de la série est superbe, et la musique qui accompagne ce générique, parfaite ! Certains trouveront sans doute le rythme de la série un peu lent, mais je pense que ça ne fait que renforcer la tension latente.

Bref, « Rectify » me remue, et me scotche à mon canapé, littéralement.

 

« Ripper street » : série dramatique anglaise créée en 2012 par Richard Walow

Ripper-Street-Saison-3

Rien qu’au nom évocateur de cette série, vous aurez sans doute compris que l’intrigue se déroule à Londres, à l’époque de Jack l’éventreur.

On est effectivement en 1889, quelques mois après la série d’assassinats sordides perpétrés par le tristement célèbre « Jack the ripper », et l’ombre du meurtrier continue de planer dans le quartier de l’East End. Sorte de polar en costumes, on va y suivre une division de la police londonienne qui enquête sur divers crimes commis dans le secteur de Whitechapel. Parce que Jack l’éventreur n’est pas le seul taré à crécher dans le coin.

Cette série n’a pas sur moi la même emprise émotionnelle que « Rectify » ; pourtant, son atmosphère, ses personnages, et son esthétique me plaisent énormément. Je trouve la reconstitution des décors et de l’ambiance de l’époque extrêmement soignée et réaliste : les rues où règne la misère, l’architecture extérieure et intérieure, les objets, les costumes… Le tout forme un ensemble vraiment très réussi.

Les trois acteurs principaux sont géniaux : Matthew Macfadyen qui joue le rôle du très sérieux et torturé inspecteur Reid ; Jerome Flynn (mon chouchou) qui interprète le rôle du sergent Drake ; et Adam Rothenberg, alias le capitaine Jackson, ex-chirurgien dans l’armée américaine, un brin irrévérencieux… Au-delà des enquêtes qu’ils sont amenés à résoudre (avec un scénario toujours de qualité et qui ne se répète pas), on suit l’évolution de ces personnages entre eux (Drake et Jackson ne se supportent pas et c’est très drôle !) et avec les personnages secondaires de la série. On se rend également bien vite compte que les trois hommes sont auréolés de mystères et ont un passé lourd, et comme on en apprend un tout petit peu plus à chaque épisode, on a bien évidemment envie de voir la suite…

Concernant l’esthétique de la série, elle me fascine vraiment. Cela tient bien sûr aux décors et aux costumes, mais pas que. La manière de filmer, les jeux de lumières, certains plans : visuellement je trouve cette série superbe, et j’ai été bluffée dès le premier épisode. Premier épisode d’ailleurs très dur, mais incroyablement prenant.

Dans l’ensemble, c’est également une série assez sombre, même si quelques petits traits d’humour pointent de temps en temps. Si comme moi vous êtes fascinés par l’époque victorienne et le mystère qui entoure Jack l’éventreur, je vous conseille vivement cette série !

 

Connaissiez-vous ces deux séries ? Quelle(s) série(s) regardez-vous en ce moment ? Quelles sont vos séries incontournables ? Mais surtout, suis-je la seule à aduler Fran Drescher ?! 😀

 

 

Publicités

4 réflexions sur “« Rectify » et « Ripper street » : Mes séries du moment

  1. Marina Le Lann dit :

    Alors je répondrai succinctement à tes questions :
    Connaissiez-vous ces deux séries ? Pas du tout. J’avais entendu parler de Rectify et grâce à (à cause de) toi, je vais essayer de m’y mettre sous peu.
    Quelle(s) série(s) regardez-vous en ce moment ? The big bang theory et Vikings.
    Quelles sont vos séries incontournables ? The Shield, Scrubs, Downton Abbey et Game of thrones
    Mais surtout, suis-je la seule à aduler Fran Drescher ?! Oui. Définitivement oui. C’est une punition pour moi cette série …

    J'aime

    • Marie dit :

      Je vais me mettre a Downton Abbey, je suis sûre que ça va me plaire ! 😉
      (Tsss, n’insulte plus jamais Fran, elle pourrait venir te hanter sous forme de pâte à sel, oui oui, tu as trèèèès bien saisi ! :-D)

      J'aime

  2. Élisa dit :

    Haha Fran! Franny pour les intimes ! Je suis une grande fan aussi je te rassure tu n es pas seule. Je n ai peut-être pas vu cinq fois l intégrale mais au moins 3 fois c est sûr!
    Pour ce qui est de Rectify, tu es la troisième personne à me donner des bons avis donc je vais peut-être me laisser tenter!
    Ripper Street, je ne connais pas!

    En ce moment moi c est
    – Les Goldberg (beaucoup de rappel 80′ et 90′) vraiment très sympa!
    – Game of Thrones, je m y suis enfin mise et j accroche!
    – Weeds, de l intrigue sur une femme qui pourrait mener une vie on ne peut plus normale!
    – et bien sûr j attends impatiemment les nouvelles saisons de American horror story et orange Is the new black !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s