Et soudain tout change – Gilles Legardinier

legardinier

Comment descendre un roman « bouleversant » sans passer pour une mégère rabat-joie ? Dois-je me considérer comme un être insensible quand ce même roman a visiblement conquis « plus de 400 000 lecteurs » mais pas moi ?

J’avais déjà repéré les versions poche des romans de Gilles Legardinier, caractérisées par leur couverture grimée d’un chat tout mignon, et je savais que c’était des romans assez faciles à lire, pas prise de tête. J’ai donc tenté ma chance avec Et soudain tout change, mais je crois que pour ce qui est de découvrir cet auteur, je n’ai peut-être pas choisi le bon bouquin.

Dans ce livre, on va suivre l’histoire d’une bande de copains à quelques mois du bac, à travers les yeux de Camille, l’une des filles du groupe. Camille n’est pas très sûre d’elle et se pose BEAUCOUP de questions existentielles sur la vie, l’avenir et l’amour. Lorsque sa meilleure amie, Léa, lui annonce qu’il ne lui reste plus que six mois à vivre (seulement au bout de 150 pages, désolée, j’ai spoilé le chef-d’œuvre…), sa vie bascule, et le quotidien de la bande va être complètement chamboulé.

Cette lecture m’a déçue à plusieurs niveaux. Tout d’abord, le thème des questions existentielles adolescentes ne m’a que très peu passionné. C’est là que je constate que mes 18 ans sont maintenant bien loin… Je suis un peu con-con, car j’ai acheté ce bouquin sans même lire la 4e. J’ai juste vu le petit chat de la couverture me faire des yeux de chat potté genre « miaou-achète-moi-tu-verras-ce-sera-bien ». Ajoutez à ça le commentaire racoleur « 400 000 lecteurs conquis » et bim ! Vilain marketing. Bouh.

Ensuite, j’ai trouvé que la plupart des relations entre les personnages n’était pas crédible. Camille et Axel font partie de la même bande, ils se connaissent depuis l’école primaire, sont même « meilleurs amis », et pourtant Camille n’est jamais allée chez Axel et ignore surtout tout de sa situation familiale… Bon. Toujours en ce qui concerne les personnages, je les ai trouvés sans nuances. Soit ils sont formidables, et toi aussi tu veux les mêmes copains, soit ils sont ignobles (il n’y a que deux ignobles, qui ne font évidemment pas partie de la bande, et que tous détestent = le bien contre le mal). Il y a juste un ou deux personnages un peu excentriques mais sinon, ils sont juste chiants. J’ai également trouvé certaines scènes hautement improbables. Et les situations et gags censés faire rire le lecteur sont complètement lourds.

Quant aux messages véhiculés par le bouquin (la vie est trop courte, aimez-vous les uns les autres, ne consommez pas comme des cochons, il faut brûler tous les nazis, etc.), j’ai trouvé qu’ils étaient amenés de manière maladroite et/ou simpliste. En particulier quand je lis, vers la fin, qu’il vaut mieux être ni trop moche, ni trop canon, afin qu’un garçon s’intéresse à ta personnalité plutôt qu’à ton cul (et j’exagère à peine).

En bref, je n’y ai pas cru. Je n’ai pas été touchée par l’histoire, et j’ai trouvé Camille vraiment niaise. Ses états d’âme m’ont un peu ennuyée, je n’ai pas réussi à m’identifier et à replonger dans mes années lycée à travers elle. J’ai trouvé que pour un roman à destination des adultes, le tout manquait un peu de consistance, de profondeur…

Je retiens quand même deux choses à méditer. La première, évidemment : qu’est-ce que je ferais s’il ne me restait plus que six mois à vivre ? Vaste sujet, sur lequel il est difficile de plancher tant qu’on n’est pas directement concerné… La seconde provient d’un passage que j’ai trouvé assez juste : « Trouver des réponses n’est pas le plus difficile. La vie te les apporte, tôt ou tard. Le plus dur, c’est de continuer à vivre en les connaissant ».

 

Comme j’ai Demain j’arrête dans ma bibliothèque (également « 400 000 lecteurs enthousiastes », youhou !), je laisse une chance à Legardinier de me surprendre. Mais déconne pas Gilou, je veux rigoler la prochaine fois !

 

Publicités

7 réflexions sur “Et soudain tout change – Gilles Legardinier

  1. Marina Le Lann dit :

    Bon. Le chaton ne m’aurait jamais séduite, 400000 c’est finalement assez peu donc passons notre chemin (en même temps, le Gilles, il est habillé pour l’hiver là ^^). Il y en a à la pelle des livres plan-plan dans ce style en ce moment non ?

    J'aime

    • Marie dit :

      Ouais, je lui ai taillé un costard, mais bon, en même temps hein… Je ne suis pas critique littéraire, mais ce sont bien les lecteurs qui font (ou pas !) le succès d’un livre ! 😉

      J'aime

  2. Hortense dit :

    Je peux comprendre que « Et soudain tout change » ne plaise pas, mais « Demain j’arrête » est vraiment un livre feel good, totalement différent de celui-là. J’espère que tu auras une meilleure expérience de lecture 🙂

    J'aime

    • Marie dit :

      Plusieurs personnes m’ont conseillé « Demain j’arrête », je compte le lire très bientôt ! Et oui, je pense que « Et soudain tout change » n’est pas vraiment représentatif de que Legardinier a l’air d’écrire ! 🙂 C’est moi qui ai fait une erreur de casting ! 😉

      J'aime

  3. Le Petit Monde d'Ambre dit :

    Coucou 🙂 Je viens de découvrir ton site et il est très sympa !
    Je n’ai pas lu ce livre donc je ne pourrais pas donner mon avis, par contre j’ai lu « Demain, j’arrête » et j’avais bien aimé. Demain j’arrête est très agréable à lire et j’avais bien rigolé par les situations cocasses. Je peux donc que te le conseiller si tu veux te faire une autre opinion sur l’écriture de Gilles Legardinier.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s