Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Saenz

IMG_4897

Dans la vie, on se met souvent des barrières psychologiques un peu bizarres (pour ne pas dire ridicules). Genre, passé la trentaine, tu t’ennuieras profondément en lisant de la littérature jeunesse.

Et pourtant ! Il existe tellement de romans jeunesse hyper intelligents, que l’on dévore en quelques heures !  Vous l’aurez compris : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers est de ceux-là !

Dans le Texas de la fin des années 1980, on va suivre deux ados de 15 ans, Ari et Dante, que tout oppose mais qui vont pourtant nouer une amitié profonde. Ari est un jeune en colère, taciturne et solitaire. Si on ressent une certaine complicité avec sa mère, il n’existe en revanche aucun dialogue entre lui et son père, hanté par la guerre du Vietnam. De plus, l’ombre de Bernardo, le frère d’Ari, plane sur la maisonnée : envoyé en prison une dizaine d’années auparavant, il est comme mort pour les parents d’Ari. Dante, au contraire, est un jeune expansif, passionné, et proche de ses parents.

Vous remarquez que j’ai été plus exhaustive sur Ari : c’est parce que c’est lui que j’ai préféré, et sa personnalité que j’ai trouvé la plus intéressante. Tête de pioche, refusant de se confier, et arborant un air nonchalant alors qu’il se pose plein de questions et qu’il souffre à l’intérieur. De plus, l’histoire est écrite de son point de vue.

Alors certes, il n’y a pas réellement d’intrigue dans ce roman, on assiste juste à l’évolution de la relation entre Ari et Dante pendant presque deux ans, et au fil des pages, on se doute un peu du dénouement. Mais j’ai apprécié cette lecture pour plusieurs raisons.

La prédominance de chapitres courts et de dialogues en fait un livre facile à lire, au style à la fois percutant et intime. Les liens qui unissent les personnages se tissent lentement, par les paroles mais aussi les non-dits, par les actes également, et par le poids de l’histoire familiale qui va finir par se révéler.

Par ailleurs, ce roman véhicule des concepts importants de manière subtile et intelligente : l’acceptation, la compréhension, l’amour et la tolérance. J’ai trouvé particulièrement intéressant le traitement en filigrane de la recherche d’identité de personnes appartenant à une ethnie issue de l’immigration (mexicaine), et de leur place dans la société américaine.

Bref, je trouve que ce livre est un chouette cadeau pour tout ado qui a un peu de jugeote, et que pour un adulte, il est également très agréable à lire !

Le seul petit bémol de cette histoire, selon moi, est la fin. On s’y attend forcément, mais la manière dont c’est amené m’a un petit peu déroutée.

J’attends vos avis !!

Publicités

4 réflexions sur “Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Saenz

  1. Anna dit :

    Je vais pas te donner mon avis puisque je ne l’ai pas encore dans ma PAL mais ça ne saurait tarder, tu m’as convaincue 😉 Et les biscuits « chien » c’est hyper original, j’espère que c’est bon au moins !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s