Le chaos en marche – Patrick Ness / Tome 1 : La Voix du couteau

voix couteau

Comment vous parler comme il se doit de ce livre que j’ai dévoré ?!

En matière de science-fiction/post-apocalypse, je n’ai guère lu qu’Hunger Games, que j’avais également beaucoup aimé. Mais je m’étais arrêtée là, supposant qu’au final, ce genre de littérature, c’était un peu toujours la même semoule.

Et puis j’ai lu la 4e de couverture de La Voix du couteau, à la médiathèque, et je me suis dit que pour l’été, ça pouvait être pas mal :

C’est l’année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville, une ville de Nouveau Monde uniquement peuplée d’hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants en ont disparu. À Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais…

Avouez que ça donne envie de découvrir ce qui s’est passé, et surtout, où sont les femmes ?!! (Avec leurs gestes plein de chaaaarme… Hem, je m’égare.)

Ce livre, paru en 2008 et premier d’une trilogie, a été largement plébiscité par la critique et a reçu de prestigieux prix littéraires. Son auteur, Patrick Ness, a confié n’avoir suivi qu’une seule règle pour la rédaction de son récit : écrire le genre de livre qu’il aurait aimé lire adolescent : honnête sans être moralisateur, jamais insultant pour son intelligence, et si excitant qu’il aurait presque été gêné d’en parler.

J’ai pourtant eu un peu de mal à la lecture des premières pages, parce que le narrateur, Todd (le héros de l’histoire, donc) ne sait ni lire ni écrire, et ne parle donc pas toujours correctement (il invente des mots même !). L’auteur a souhaité retranscrire ce trait marquant de sa personnalité, et ça surprend un peu au début, mais finalement je pense que ça renforce vraiment l’histoire, d’autant que cette caractéristique va avoir des conséquences sur la suite de l’aventure !

Mais là je vais beauuucoup trop vite dans mon développement !!

Posez-vous deux minutes, et essayez d’imaginer ce que ça pourrait être, d’entendre les autres, tout le temps ? D’entendre tout ce qu’ils pensent, et même de RESSENTIR absolument tout ce qu’ils pensent (animaux compris) ? Du Bruit tout le temps, un bordel monstre, à en devenir fou. Mis en image, ça donnerait ça :

voix couteau 2

Mais dans le monde dans lequel Todd a grandi, c’est la norme (ou du moins c’est ce qu’on veut lui faire croire), et il faut vivre avec. Aussi, le jour où il découvre un endroit (une personne ? Une… Une… Une fille ???) d’où il n’émane aucun Bruit, c’est le début des problèmes, et de la fuite pour échapper à la folie des hommes de sa ville.

Mais je ne vais quand même pas tout vous révéler, ha ha !! Ce n’est qu’une partie de l’histoire, qui est tellement riche, tellement passionnante ! Je suis toujours épatée de constater comment certains auteurs arrivent à tenir le lecteur en haleine, en finissant leurs chapitres par un rebondissement, ce qui donne immédiatement envie de dévorer le chapitre suivant ! Patrick Ness est clairement de ceux-là !

Épatée aussi de voir comment il va mettre en difficulté son héros, Todd, le plonger dans des situations horribles et inextricables, et comment celui-ci va quand-même réussir, non sans mal, à s’en sortir ! Mais ce sera parfois au prix de choix douloureux. D’ailleurs, un passage en particulier m’a tiré deux-trois larmes, à moi, le cœur de pierre qui ne pleure jamais, même à la lecture d’un roman très très triste. C’est dire.

Bref, je vous conseille vraiment ce livre, captivant de bout en bout. Une oeuvre à l’écriture unique, qui met en scène un univers parallèle déroutant et sombre, dans lequel l’espoir, infime, subsiste bel et bien. Et moi, j’ai déjà hâte de lire la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s